mercredi 3 juillet 2013

Toulouse Free Amina Rassemblement de solidarité féministe avec Amina Sboui 4 juillet 2013



Nous femmes féministes exigeons la libération
de la prisonnière politique
FEMEN Amina Sboui

Toulouse, le 4 juillet 2013



Amina, 19 ans. Elle, toi, moi ou une autre.
Emprisonnée. Privée de sa liberté, de ses droits.
Elle, depuis le 19 mai 2013. En Tunisie.
Elle, toi, moi ou une autre, depuis des millénaires.
Dans la prison domination masculine.

Ils nous briment, nous isolent, nous séquestrent, nous tuent.
Leurs droits masculins font de nos corps des zones de non-droit.
Nos corps toujours coupables d’être des corps de femmes.  

Nous sommes les seules à pouvoir décider si la cruauté de ce statu quo vaut mieux que l’Aventure de notre dignité. Décidons !
Le sens de notre corps n’est pas le leur, il n’est pas fait pour leur plaire, ni pour se taire. Nous ne serons plus jamais LEUR sexe, LEUR ventre, LEUR petites mains.

Amina s’est révoltée, elle a écrit sur la peau de son torse : 
« Mon corps m’appartient. Il n’est la source de l’honneur de personne ».

Le crime d’Amina ? Etre féministe : avoir désiré sa liberté, avoir osé l’exprimer publiquement. Emprisonner un individu pour féminisme est un crime contre l’humanisme : c’est ôter à une activiste sa liberté de mouvement, c’est aussi neutraliser son droit de défendre les droits des femmes.

Le sort de chaque femme est lié au sort de l’ensemble des femmes.
Ensemble, nous pouvons crier « Notre corps nous appartient et il n’est la source de l’honneur de personne ». Nous sommes toutes des Amina.
Nos corps sont politiques et notre politique est liberté.
Entrons toutes en résistance contre les oppresseurs.
Amina, fille des Femen, amazones insoumises, mariannes de la révolution, suffragettes des droits politiques, jeannes d’arc de l’insurrection, antigones de la désobéissance civile, indignées du capitalisme.
Amina, tu n’es pas seule.
Des milliards de femmes seules se découvrent des milliards.
Marchons ensemble vers notre émancipation !

Voici venue l’heure des femmes en mouvements.
Nous sommes légion, la pleine moitié de l’humanité.
Un seul courage : regarder notre oppression en face.
Une seule stratégie : nos solidarités de femmes.
Sœurs de tous les pays unissons-nous !
L’internationale féministe sera le genre humaine.
Famunissons-nous !

Free Amina j’écris ton NON
Amina, ma sœur, j’écris ton nom : LIBERTE


JE ME REVOLTE DONC NOUS SOMMES !
REVOLTONS-NOUS
ENSEMBLE,  NOTRE FORCE EST INEPUISABLE


Rassemblement
Jeudi 4 juillet 2013 à 18h30
devant le Consulat de Tunisie
19 Allée Jean Jaurès - Toulouse



Collectif de solidarité féministe avec la FEMEN Amina Sboui






























































































Aucun commentaire:

Publier un commentaire